Les enjeux écologiques

Le respect de l’environnement, les problèmes liés à l’écologie, figurent dans les objectifs du projet Hyperloop. Trois volets ont été privilégiés dans l’analyse et les recherches effectuées pour l’appréciation de l’impact écologique comparé de l’Hyperloop et des moyens de transport classique.

La consommation énergétique

Moyen de transport Énergie
Hyperloop Énergie solaire
Avion 
Énergie polluante : Kérosène
Voiture, Bus

Énergie polluante : Pétrole
Train
Énergie électrique, nucléaire et fossile : Pétrole
Bateau   Énergie polluante : Pétrole

Sur les 45 milliards de tonnes de CO2 émises en 2017, 15% sont dus aux transports actuels, soit 6,75 milliards. Les conséquences du CO2 ne sont plus à présenter tant elles sont néfastes pour l’environnement. Bien que des progrès notables aient été enregistrés puisque les TGV recourent désormais l’énergie électrique laquelle en France est produite à partir de l’énergie nucléaire1.

Ainsi, l’Hyperloop n’émettrait pas directement de CO2, en cas d’utilisation d’énergie électrique ce qui est effectivement le cas. Le choix s’étant en outre, porté sur de l’énergie électrique générée à partir de l’énergie solaire produite à partir de panneaux recouvrant les tubes dans lesquels circulent les navettes, l’émission de CO2 sera donc nulle dans un contexte où le réchauffement climatique tend à augmenter le prix de la tonne de CO22. En effet, des panneaux solaires seront installés tout au long des tubes et généreraient 120 w/m² et plus de 57 milliards par année selon les estimations, soit même plus que ce dont l’Hyperloop aurait besoin. Il est plus qu’autosuffisant.

Ainsi donc, l’Hyperloop serait un avantage écologique selon ses promoteurs3 et pourrait même fournir plus d’énergie qu’il n’en consomme selon certaines études 4:

« Project developers claim HTT offers more options than a highway as it is cost effective and can use a combination with renewable energy, kinetic energy and geothermal to provide 30 per cent more energy than it consumes. « 5


L’avantage de l’hyperloop ainsi exprimé, même s’il serait indiscutable, ne le distingue pas pour autant du train classique électrique comme le relève le dossier EELV déja cité qui fait noter que si l’on couvrait les voies SNCF d’un nombre suffisant de panneaux photo-voltaïques on pourrait aboutir aux mêmes conclusions.


Les nuisances sonores

Moyen de transportSonorité (en décibels)
Hyperloop Faible
(comme le tram, 60 db)
Avion 
Extrêmement élevée
( 140 db au décollage pour certains appareils)
Voiture, Bus

Assez élevée
(Bruit du moteur, 70db)
Train
Extrêmement élevé
(Frottement des roues sur les rails, 130 db)
Bateau   Assez élevée
(Corne de brume, moteur, 130 db)

La sonorité est quant à elle, aujourd’hui considérée comme une pollution à part entière. En effet, ses conséquences sur la santé à moyen terme sont importantes : altération de l’ouïe temporaire ou définitive, mais pas seulement puisque, à court terme, une forte exposition aux nuisances sonores entraîne une fatigue souvent intense, des risques d’hypertension, des troubles digestifs et du stress. Pour interpréter cette information en chiffres : le bruit émis par un avion au décollage est de 130 décibels, soit le niveau maximum. Sachant que d’après une étude de l’ASN (Association Safety Netword) spécialisée dans les statistiques concernant les avions, 37 millions décollent chaque seconde soit près de 5 milliards de décibels sont recensés chaque seconde à travers le globe. L’Hyperloop contourne également ce problème étant donné que la composition de ses tubes et de ses capsules, lui assure un niveau de sonorité très faible : équivalent à celui du tramway (60 décibels environ, même niveau qu’un lave-linge ou qu’un aspirateur).


Réduction de la pollution induite par les moyens de transport classiques


Moyen de
transport
Vitesse6
Hyperloop1200 km/h – 30 min

Utile pour n’importe quelle distance de moins de 1500 km (100 €)
Avion900 km/h – 75 min

Fiable – utile pour les moyennes et grandes distances (100€)
Voiture
Bus
100 km/h – 7 heures
Utile pour les courtes et les moyennes distances
Très utilisé
Saturation des infrastructures
Train300 km/h – 4 heures
Utile pour les moyennes distances
(130 euros)
Bateau50 km/h
Utile pour les longues distances
Peu compétitif sauf pour les marchandises
Lent
Infrastructures limitées

L’Hyperloop décongestionnerait les routes (embouteillages, pollution) et représenterait une alternative plus respectueuse de l’environnement que l’avion pour les vols court et moyen-courrier. Il absorberait une partie du trafic aérien mondial qui depuis 1945, double tous les 15 ans
7 .



  1. La production française d’électricité d’origine nucléaire a représenté 71,6% de l’énergie totale produite. Source EDF : https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/l-energie-de-a-a-z/tout-sur-l-energie/produire-de-l-electricite/le-nucleaire-en-chiffres, consulté le 17 février 2019.
  2. Les notes scientifiques de l’office Parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques, Note n°5, juillet 2018.
  3. « Hyperloop : une entourloupe financière, technique et écologique ». Toute l’actualité du groupe écologiste et citoyen EELV au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine (blog). Consulté le 21 février 2019. https://elus-nouvelle-aquitaine.eelv.fr/hyperloop-une-entourloupe-financiere-technique-et-ecologique-2/.
  4. « Hyperloop Study a Watershed Moment for Technology in the UAE ». The National. Consulté le 21 février 2019. https://www.thenational.ae/uae/hyperloop-study-a-watershed-moment-for-technology-in-the-uae-1.713104.
  5. Hyperloop Study a Watershed Moment for Technology in the UAE – Mars 2018
  6. Les durées et les prix indiqués sont estimés pour un trajet Paris-Toulouse, pris pour référence pour les comparaisons
  7. Les notes scientifiques de l’office Parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques, Note n°5, juillet 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.